Collant résille blanc

27/07/2018 - @Mes Deux Chaussettes - Look

Le blanc est une couleur souvent perçue comme un peu engageante pour le collant, et le collant résille blanc manie en quelque sorte les contraires, avec la résille un peu sulfureuse et le blanc qui est synonyme de grande occasion. Néanmoins, on trouve de plus en plus de produits en boutique ou sur les sites en ligne et il mérite que l’on s’y intéresse.

Le collant résille blanc, pour se démarquer

Le collant a toujours joué sur cette ambivalence de la discrétion et de la suggestion, qu’on le veuille discret ou qu’il attire l’attention. Le collant est aussi devenu un élément à part entière de la garde robe des adolescents ou jeunes adultes qui souhaitent affirmer un style fort. Et le noir étant devenu tellement un classique que le collant résille blanc est aujourd’hui un marqueur plus fort, dans un look que l’on veut moderne, rock ou punk. Pas de règles sinon que le collant résille blanc soit visible dans son contraste sur la peau. En losange ou nid d’abeille, avec un short en jean, le collant résille blanc est une manière de réaffirmer la propriété de ses jambes.

Collant résille blanc, effets de matière et mailles étroites

Avec l’évolution des techniques, les résilles, en collant ajourés peuvent se faire sur des collants qui restent solides mais avec des mailles fines et rapprochées. Dans ce cas, le collant résille blanc joue sur une transparence qui est ajourée sur la carnation et le blanc éclairci ou fait briller la jambe tout en créant des effets de texture pour la personne qui porte le collant ou au toucher de la main. C’est une alternative aussi intéressante en été avec un collant qui va être respirant. La résille fait jouer sa technique et ne s’impose pas au premier coup d’œil. C’est néanmoins un allier chic que l’on prend avec soi, en faisant un petit investissement pour ne pas prendre un produit trop fragile, la résille représentant un risque de fabrication qu’il faut bien avoir en tête. A enfiler et laver avec précaution

La résille, collant ajouré s’est métamorphosé au gré des progrès techniques et ne possède plus son caractère aussi connoté et provocateur mais n’est pas si facilement porté par toutes les femmes. Il existe deux astuces ou chevaux de Troie pourrait-on dire pour celles qui hésitent à franchir le pas. En multipliant les motifs, le bas résille blanc joue un peu avec les frontières et certains collants ressemblent presque à des collants faits entièrement de dentelle. Si l’on pourrait craindre cette approche chargée, certains motifs, géométriques sont très réussis et très modernes et probables que les passionnés oublient qu’à la base il y a une technique de résille. L’autre possibilité est de prendre un collant classique à effet résille, dessinée sur un collant classique. La résille se retrouve assimilée à un motif classique parmi d’autres en se souciant un peu moins de la fragilité de la matière.