Guêtres en angora

19/07/2018 - @Mes Deux Chaussettes - Astuces

Les guêtres sont une partie de la tenue, comme l’écharpe ou le pull, d’abord recherchées pour leurs qualité thermiques et leur douceur. La laine est donc un matériel privilégié. Et le temps où l’on ne trouvait que des guêtres en alpaga avec des dessins typiques des montagnes andines est bien révolu.

La qualité des guêtres angora tout confort

Les guêtres ne sont pas forcément très grandes, autre avantage pour leur faire une place dans son sac, mais ils sont importants dès que l’on a goûté à leur confort et que les premiers frimas montrent le bout de leur nez. Au même titre que l’écharpe, les guêtres combinées aux tenues de ville sont d’abord là pour tenir chaud et les guêtres mérinos réussissent très bien leur office en la matière. Quasiment aussi performant que les matériaux de sport techniques comme la polaire, la guêtre en laine reste incomparablement plus esthétique.

Le label naturel

L’angora, le mérinos et l’alpaga sont des laines tirées d’animaux d’élevage : le mouton pour la laine mérinos, la vigogne d’Amérique du sud pour l’alpaga et le lapin, certains yacks ou moutons pour l’angora. Dans ce dernier cas, de nombreux sites prennent la peine de rappeler dans ce dernier cas que la laine angora est issue de la mue naturelle des lapins et ne maltraite pas les animaux. Il existe également des guêtres qui utilisent le mohair, issu du pelage des chèvres angora. Certaines marques artisanales sont liées à des élevages et proposent des produits avec une haute proportion de laine angora (certains sites proposent des produits avec 80 % de mohair et 20 % de soie par exemple).

La fantaisie qui s’empare des guêtres angora

Les marques s’emparent de ce matériel pour créer des guêtres avec des motifs fantaisie. La laine angora est une composante de qualité, mélangée à d’autres motifs, laine, nylon, acrylique ou élasthanne pour obtenir des produits accessibles financièrement. Les guêtres mérinos, ou les guêtres alpaga, sont tricotées en jersey fin pour imaginer des motifs à rayure ou dominante bicolore tout en gardant un certain effet moulant ou galbant de la jambe. Portées plissées ou étendues, ces guêtres ou jambières angora protègent bien la jambe en hiver avec des chaussures à talon et des bas ou collants. Ces guêtres que l’on n’hésite pas à porter sur les chaussures et collants n’ont plus besoin de rester discrètes et ternes. La mode leur donne leurs galons de noblesse, même si les sites de vente, prudents, rappellent qu’ils sont tout aussi agréables à porter en intérieur. La laine angora, mérinos ou l’alpaga restent des produits d’appel et de qualité pour les consommateurs.