Comment fonctionnent les deniers ?

24/04/2019 - @Mes Deux Chaussettes - Astuces

Au moment de choisir ses collants, une inquiétude ou méfiance vous assaille, un peu comme au moment ou on inspecte au supermarché un produit en retournant au dos son étiquette, cette mystérieuse histoire de deniers qui accompagne (ou non) la publicité de cette paire de collants que l'on est sur le point de choisir. Quel est donc ce mystérieux code que l'on ne retrouve que sur les collants par dose de 20, 30, 40 ou 50 ?

Comment fonctionnent les deniers ?

Le denier est une unité scientifique de mesure et elle particulièrement bizarre : elle mesure le poids de textile nécessaire pour obtenir 9000 mètres de fil. Ainsi, un tissu de 20 deniers utilise 20 grammes pour 9000 mètres de fil, 50 deniers 50 grammes... C'est donc un système qui n'est pas ajusté de façon carrée avec le système métrique et on se demande pourquoi ce sont les shoppeuses de collants qui sont confrontées à ce système de calcul mental complexe. Dans les faits, le denier est ainsi car c'est une mesure très ancienne en œuvre dans le domaine du textile et qui date d'avant la Révolution et qui permettait d'évaluer la qualité des fils et des draps. L'important à retenir est le principe : plus le denier est élevé, plus le fil est épais. Alors, comment fonctionne les deniers ?

Transparence, résistance et chaleur

Cela a trois conséquences, deux des trois étant un peu moins vraie aujourd'hui.

- Primo, plus un denier est élevé, plus le collant est opaque, ou moins il est transparent.

- Deuxio, plus un denier est bas, en théorie, plus le fil est fin et moins le collant est résistant. Cela est moins vrai en fonction des matériaux et depuis l'invention de la microfibre, très légère et cependant résistante.

- Tertio, un collant avec deniers élevés est sensé être plus chaud et réservé à l'hiver, mais là encore, les matières choisies ont leur importance.

Le denier n'est plus comme autrefois une unité utile aux drapiers qui savaient que 24 deniers leurs donnaient une once de drap, et 16 onces une livre (soit quasiment 500 grammes), et l'idée n'est pas de calculer le poids supplémentaire que devrez porter, suivant votre tenue pour vous rendre au bureau. Aujourd'hui, l'indication des deniers est surtout un critère de transparence.

- Les collants qui affichent un taux inférieur à 10 deniers jouent vraiment sur l'aspect invisible et seconde peau, qui donnent un effet jambe naturelle. Certaines marques jouent d'ailleurs sur ce principe en donnant un nom spécifique à ce type de collants.

- Entre 10 et 20 deniers, on a des collants transparents traditionnels que l'on utilise volontiers l'été.

- Entre 20 et 40 deniers, on a des collants de transparence intermédiaire pour lesquels la jambe se devine et qui sont un peu plus chauds et que l'on avait l'habitude de porter en demi-saison.

- A partir de 50 deniers, on touche aux collants opaques qui ne sont plus transparents et que l'on porte quand il fait froid.

Voilà, alors si on a conservé ces vieilles mesures et que l'on mesure des collants de nature un peu différente, entre le coton, la soie, les mélanges variés quand certaines parties du collants ne sont pas différentes en mettant plus d’élasthanne par ci par là, c'est pour garder ces grandes catégories qui sont bien implantées dans l'imaginaire des clientes et qu'il y a toujours moyen de transgresser : on a des collants fantaisie avec peu de deniers qui se superposent à la transparence, il y a la résille ou des jeux d'ouvertures qui permettent aussi de voir la jambe tout en partie même avec des matériaux plus épais. Garder bien en tête cette petite distinction qui fait tout le charme des collants et que les fabricants ne sont pas prêts d'abandonner, et pour trouver le modèle à votre jambe, consultez www.mes-deux-chaussettes.fr.