Bas de contention, comment ça marche ?

24/04/2019 - @Mes Deux Chaussettes - Santé
Bas de contention, comment ça marche ?

Un des maux les plus courants dont souffrent près de 18 millions de personnes se nomme l’insuffisance veineuse et touche près d’un adulte sur trois. C'est aussi un mal touchant aussi bien la gente masculine que féminine, loin donc des idées reçues qui peuvent être véhiculées encore de nos jours. Et les causes sont nombreuses, avec une facteur d'hérédité à ne pas prendre à la légère, mais aussi d'autres facteurs très contemporains comme le tabagisme, l'excès de poids, et bien d'autres. Heureusement il existe des solutions, et parmi elles le bas de contention.

Et d'abord, c'est quoi exactement ? Comment est-ce que cela marche ? Un bas de contention est un textile très élastique qui va stimuler la circulation du sang dans les membres inférieurs grâce à des pressions exercées sur les jambes. C'est à ce jour l'un des remèdes les plus efficaces qui soit pour résoudre les problèmes circulatoires.

Les bas de contention, comment cela fonctionne ?

Il existe trois ou quatre classes de bas de contention

, la plupart prescrits par un médecin, un kinésithérapeute ou encore une sage-femme, pour lutter contre les jambes lourdes, des troubles veineux qui peuvent-être de faible intensité, nécessitant un port de bas de contention de classe 1, d'intensité modérée (classe 2), à des cas les plus sévères nécessitant des bas de contention de niveau 3 ou 4 (insuffisances veineuses évoluées). Ces derniers sont réalisés dans une matière très élastique qui permet de comprimer les membres inférieurs afin de relancer et de favoriser la circulation du sang. De plus, le bas de contention exerce une pression sur la veine mais de façon indirecte, ce qui permet au sang de mieux circuler. C'est aussi un outil pour combattre la stagnation du sang et la détérioration de la paroi veineuse dans les membres inférieurs, la thrombose veineuse et les maladies lymphoedèmes. D'ailleurs, la thrombose veineuse concerne davantage la grossesse, et on conseille souvent de porter des bas de contention les premières semaines après l'accouchement. L'insuffisance veineuse est aussi plus courante dans certains corps de métiers, comme les vendeurs qui travaillent à longueur de journée debout, les coiffeurs(es), les serveurs, etc. Voyager de longues heures dans la même position, comme lorsqu'on voyage en avion, en moyen ou long courrier, fait aussi partie des risques de thrombose.

Les bas de contention, plusieurs techniques d'enfilage

Avant de les enfiler, on préconise de le faire au lever, après la douche, sans application de crèmes ou huiles et autres substances grasses, sans oublier d'avoir effectuer en amont une manucure afin d'éviter que ces derniers ne filent. Pour les enfiler en toute simplicité, on se met en position assise ou debout avec une jambe surélevée, on enroule délicatement le bas sur lui-même jusqu'aux chevilles, on insère la pointe des doigts de pied à l'intérieur, pour le dérouler jusqu'à mi-cuisse.

Enfin, pour les garder intactes, on les entretient en les lavant à la main, à l'eau tiède, comme pour les collants, et on utilise pour ce faire, un savon au ph neutre, de préférence le savon de Marseille. Bien évidemment, avant tout lavage en machine, on lit les consignes.

www.mes-deux-chaussettes.fr est une boutique en ligne où il est possible de choisir parmi une large gamme de bas dont les bas de contention. Alors, si vous désirez en acheter avec un bon rapport qualité/prix, allez y faire un tour.



Publicité (position 4)
DEIMACO
Publicité (position 4)